Historique

la Société Nationale de Loterie est une société d’économie mixte où l’Etat détient 60% du capital social et les privés congolais 40%.
Sa création a été autorisée par l’ordonnance présidentielle n°84-155 du 04 juillet 1984.

La SONAL a pour objectif l’exploitation des jeux de loterie et de concours de pronostics en vue de contribuer à la promotion des œuvres sociales et artistiques, développer les activités socio-économiques et celles d’utilité publique.

Il a existé à l’époque coloniale une loterie appelée « Loterie Coloniale du Congo Belge » ayant son siège sociale à Bruxelles. Grâce aux recettes générées par cette loterie, des actions importantes ont été réalisées notamment : des interventions sur le plan des finances publiques pour assurer l’équilibre budgétaire de l’Etat ainsi que des œuvres sociales, telles que :

  1. Des contributions à la dotation des institutions comme :
    • le fonds de bien-être indigène(FBI)
    • L’Institut Nationale pour l’Etude Agronomique au Congo (INERA)
    • L’Institut pour la Recherche Scientifique en Afrique Centrale (IRSAC))
    • Le Fonds Reine Elisabeth pour l’Assistance Médicale aux Indigènes (FOREAMI)
  2. Sur le plant Social
    • les constructions des écoles
    • constructions des maternités et hôpitaux etc.
      par le biais des Fonds du Bien être Indigènes (FBI).

La Société Nationale de Loterie créée sur les cendres de la loterie coloniale, sur l’initiative d’un groupe de promoteurs privés congolais, a reçu mission de poursuivre les mêmes objectifs que son ancêtre. C’est ce qui justifie son caractère national et le monopole lui conféré le législateur.

Devenue opérationnelle en avril 1986, la Société Nationale de Loterie a commencé par l’organisation du jeu « Dare Dare » loterie instantanée.
En novembre 1989, elle a lancé sur le marché le Pari Mutuel Urbain (PMU) avec la collaboration des sénégalais.

Ce nouveau produit a permis à la Société Nationale de Loterie de rétablir les équilibres financiers rompus, d’amortir toutes les pertes antérieures, de restaurer par autofinancement son actif d’exploitation, de commencer à constituer des provisions pour l’augmentation du capital et pour des gros investissements et de distribuer des dividendes substantiels après avoir réalisé des actions sociales d’envergure.

En mai 1993, la Société Nationale de Loterie expérimente un autre produit le « Loto » qui malheureusement n’a pas fait long feu et a été suspendu en février 1995.
Au 04 juillet 2004, la Société Nationale de Loterie fêtait son 20ème anniversaire au centre LINDONGE à l’occasion d’une messe d’action de grâce à l’honneur de notre chère entreprise en présence du cardinal, des ministres de Portefeuille, de la santé publique, du président de la Fédération des Entreprises du Congo, du bourgmestre de la commune de Limete et de tout le personnel de la SONAL.
Après ces 20 ans d’existence, la Sonal a lancé d’autres produits sur le marché comme : l’exploitation des jeux de grattage avec le produit « Vite Fait» et le pari à tirage rapide « PLR »

La SONAL s’est étendu à l’est de la République Démocratique du Congo, a renouveler son charroi automobile pour l’exploitation et enfin a intégré la technologie NTIC pour rendre effective la diversification des jeux sur le marché.

    A cette époque, la SONAL comprenait :

  • Une assemblée générale des actionnaires
  • Le conseil d’administration
  • Le collège des commissionnaires aux comptes.